3 semaines en Colombie – préparation du voyage

Je prends enfin le temps de revenir sur ce voyage incroyable. La Colombie est un pays magnifique, qui a changé ma vision du monde. J’ai aussi appris beaucoup sur moi-même et je suis devenue accro aux voyages.

Nous sommes partis en été 2016, un peu par hasard. J’ai la chance d’avoir une amie colombienne, qui a organisé beaucoup de choses. Grâce à elle, nous avons pu découvrir la vraie façon de vivre des gens, et rencontrer des personnes adorables. Vous l’aurez compris, c’est un voyage très cher à mon cœur, et j’espère vous le détailler du mieux possible.

Colombie-Tayrona

A savoir avant de se rendre en Colombie

La réputation de ce pays est souvent ternie par son passé. Les trafics, les meurtres, la drogue et Pablo Escobar. Avant de partir, beaucoup de nos proches étaient inquiets et ne comprenaient pas notre choix. Cependant, il est important de savoir que cette période est terminée. Certes, la drogue existe toujours mais de la même manière qu’elle existe à Bruxelles ou Paris. Même s’ il est conseillé d’éviter les coins fortement reculés en montagnes, la très grande majorité du pays est très sécurisée ! Je me suis sentie plus en sécurité là-bas qu’en Europe, même à Medellin. L’image de la Colombie change, petit à petit. Si ce pays vous tente, ne vous arrêtez donc pas à ça.

Colombie-tayrona

Les vaccins et médicaments

Aucun vaccin n’est obligatoire, ils sont cependant vivement conseillés. J’ai profité d’un rendez-vous chez mon médecin traitant pour lui demander plus d’informations. Il m’a alors conseillé de faire le vaccin contre la fièvre jaune. Celui-ci doit se faire en Travel Clinic et lors du rendez-vous le médecin vous conseille aussi le vaccin contre l’hépatite ainsi qu’un rappel anti-tétanique.

Les médicaments anti-paludiques, quant à eux, sont conseillés que si vous vous rendez dans les zones « à risques ». Ce n’était pas notre cas, et bien que nous sommes partis en pleine épidémie du Zika nous n’avons pas eu à prendre de traitement.

Colombie-Cartagena

Pour les médicaments à prendre avec vous, je vous conseille les médicaments  » de base » et SURTOUT de l’anti-moustique, ça vous sera bien utile ! Petite anecdote : beaucoup de médicaments sont vendus dans les grandes surfaces ou sans prescription médicale. Ça peut s’avérer très utile quand vous perdez votre Ventoline ( ça sent le vécu, n’est-ce pas ?)

Notre itinéraire et transports

Notre voyage a duré un peu plus de trois semaines et nous avons vraiment eu un goût de trop peu. La Colombie, en plus d’être incroyable, est gigantesque. Nous avons été obligés de nous canaliser, (ce qui nous obligera à y retourner).

Itinérare colombie 3 semaines

 

  1. Bogota : ville d’atterrissage/décollage
  2. Santa Marta : rejoint en avion
  3. Tayrona : en bus, depuis Santa Marta.
  4. Cartagena : en bus, toujours depuis Santa Marta
  5. Medellin : rejoint en avion, depuis Cartagena
  6. Paipa : avion de Medellin à Bogota, ensuite en bus. La voiture était utilisée sur place
  7. Bogota : en bus, depuis Paipa

Colombie-Cartagena de Indias

Comme vous le voyez, nous avons pris beaucoup de vols internes car nous ne voulions pas passer des heures dans les transports. C’était un choix, certes un peu plus coûteux que le bus mais nous voulions voir le maximum durant notre séjour. Je reviendrai, bien sûr en détails sur cet itinéraire dans les prochains articles.

Budget et tourisme en ColombieColombie-Tayrona

Le budget dépend, encore une fois, de votre façon de voyager. Cependant, la Colombie est un pays où la vie n’est pas chère (pour nous, touristes européens). Vous pouvez donc aisément en profiter. Dans notre cas, nous avons eu la chance de pouvoir dormir chez des amis à Bogota, Medellin et Paipa, ce qui réduit considérablement le budget logements. Nous étions dans un hôtel à Cartagena et dans une auberge de jeunesse à Santa Marta.

Colombie-Guatape

Beaucoup de touristes viennent de Colombie, Etats-Unis, Canada et des autres pays d’Amérique du Sud. De plus en plus d’européens s’y rendent aussi et principalement des jeunes. Nous n’avons cependant pas eu l’impression d’être dans un « nid à touristes ». J’en parlerai plus en détail dans les prochains articles.

Les indispensables pour un voyage en Colombie

 

Colombie-Medellin

Il y’a certaines choses à ne pas oublier dans sa valise. Outre les médicaments facultatifs, pensez à un adaptateur pour les prises et à de l’anti-moustiques (beaucoup, d’anti-moustiques). Scannez vos documents importants : carte d’identité, carte bancaire, passeport et enregistrez-les sur un drive ou disque dur externe. Sur place, je vous conseille de laisser votre passeport dans votre valise. Si vous en avez une, prenez votre carte étudiante, beaucoup de réductions vous seront accordées dans les sites touristiques. Prenez vos pesos en une -voir deux- fois, à fin de limiter les frais du taux de change. Un comparateur de devises peut aussi s’avérer très utile, les montants en pesos sont déstabilisants au début. Si vous ne parlez pas espagnol, munissez-vous d’un guide de conversation car beaucoup de colombiens ne parlent ni anglais, ni français. Dernière information : vous n’avez pas besoin de visa pour rentrer en Colombie.

Colombie-Boyaca

Cet article est déjà très long. Dans les prochaines semaines, je vous partagerai notre itinéraire de manière détaillée. J’ai tenté d’être la plus complète possible, n’hésitez cependant pas à me laisser un commentaire si vous avez des questions. Petite précision : les informations données au niveau des vaccins, médicaments et visas sont celles données en Belgique. Renseignez-vous si vous venez d’ailleurs.

Vous avez déjà visité la Colombie ? Ça vous tente ?

7 comments

  1. J’ai plein d’idées de voyage et c’est vrai que cette destination ne fait pas partie de mon top 5 pourtant je ne doute pas qu’il y a de chouettes choses à faire 😉 bises

    1. Comme beaucoup de gens, et pourtant c’est tellement beau ! Sans avoir une amie vivant sur place, je doute que j’y sois allée aussi. Ce fût une claque monumentale, cette découverte ! 🙂

  2. Effectivement c’est un article super complet! Et les photos donnent vraiment envie d’en savoir plus, j’ai hâte de lire la suite de tes avenures! 🙂

  3. Coucou Joy !
    Belles photos ! Vivement les prochains articles. Penses-tu qu’il est possible de visiter la Colombie et l’Amérique du Sud en général si je ne parle que l’anglais ?

    1. Hello,

      Merci pour ton retour ! Les prochains articles arrivent très vite ! 🙂

      Oui c’est tout à fait possible ! L’anglais est parlé dans toutes les « attractions » touristes, restaurants, … Juste avec les locaux c’est plus difficle, mais pas impossible 🙂

      1. Ok, j’irai peut-être y faire un tour alors. Merci pour ta réponse !

  4. […] Je continue ma série d’articles sur la Colombie, avec les premières étapes de notre voyage : Santa Marta et Parque Nacional Natural Tayrona. Au programme : la mer, beaucoup de marche, des paysages à couper le souffle mais aussi des conseils. D’ailleurs, si vous avez un séjour de prévu en Colombie, je vous renvoie à cet article. […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *