Colombie #1 – Santa Marta et Parque Tayrona

Je continue ma série d’articles sur la Colombie, avec les premières étapes de notre voyage : Santa Marta et Parque Nacional Natural Tayrona. Au programme : la mer, beaucoup de marche, des paysages à couper le souffle mais aussi des conseils. D’ailleurs, si vous avez un séjour de prévu en Colombie, je vous renvoie à cet article.

Santa Marta

Nous avons rejoint Santa Marta en avion, à partir de Bogota, le lendemain de l’arrivée de Chéri. Je vous laisse d’ailleurs imaginer sa tête quand il l’a appris, alors qu’il venait de traverser l’Atlantique.

Le vol dure 1h30, et bien qu’il s’agisse d’un vol interne pensez à vous rendre à l’aéroport à l’avance. En outre le potentiel enregistrement des bagages, le contrôle est plus long pour les étrangers. Nous avons vite tendance à oublier que l’espace Schengen est loin de nous, et que la simple carte d’identité ne suffit pas.

Santa Marta-Colombie

La première chose qui nous frappe en arrivant, c’est la chaleur. Rien à voir avec la météo de Bogota ! Lors du trajet en bus, nous avons traversé une grande partie de la ville. Les différences entre les quartiers sont impressionnantes, et les colombiens tellement souriants !

Santa Marta-Colombie

Santa Marta-Colombie

Notre auberge était le Mulata Hostel, en plein centre-ville. Proches des commerces, restaurants, bars et à 10 minutes de la place. La localisation, tout comme la décoration et l’accueil sont parfaits. De plus, les petits-déjeuners et cocktails sont délicieux. Un très bon rapport qualité/prix, je vous conseille cet endroit les yeux fermés.

Mulata-Hostel-Santa Marta-Colombie

Mulata-Hostel-Santa Marta-Colombie

Mulata-Hostel-Santa-Marta-Colombie

La plage, les spécialités culinaires et l’ambiance nocturne font de Santa Marta une étape indispensable de votre voyage. C’est aussi la région préférée des moustiques, soyez plus assidus que moi sur l’anti-moustique, au risque de le regretter. Nous avons aussi eu droit à une pluie diluvienne le premier jour, chose apparemment très rare aux Caraïbes.Le fait que cela arrive quand des touristes belges sont présents a beaucoup fait rire les colombiens.

Santa Marta-Colombie

Santa Marta-Colombie

Tayrona

Le Parque National Natural Tayrona, situé à 34 km de Santa Marta est un endroit incroyable ! Je ne saurai vous le décrire, les photos parlent d’elles-mêmes

Parque-Tayrona-Colombie

Parque-Tayrona-Colombie

Parque-Tayrona-Colombie

 

Nous avons rejoint le parc en bus, le trajet fut d’ailleurs mémorable. Une fois arrivés sur place, nous avons choisi notre « lit » pour la nuit : un hamac. Le prix d’entrée et la location du hamac étaient d’environ 15€. Pensez, d’ailleurs à vous munir de votre carte étudiante, la réduction est conséquente. Il est cependant, impératif de l’avoir avec vous pour en bénéficiez (j’avais oublié la mienne, j’ai du payer le prix plein).

Parque-Tayrona-Colombie

La découverte du parc est incroyable. Au départ, vous êtes entourés par les touristes, mais cela ne dure pas. En effet, plus les kilomètres passent, plus vous avez de choix d’itinéraires. Nous y étions que pour deux jours, nous n’avons donc pas fait le « grand tour ». Marcher dans ce parc est une expérience incroyable, plus d’un an après j’en ai des souvenirs indemnes. La beauté de la « jungle », de l’eau et des paysages est indescriptible.

Parque-Tayrona-Colombie

Parque-Tayrona-Colombie

Lors de notre première journée, nous avons marché jusqu’à notre campement. En alternant les longues marches et la pause (bien méritée) dans la mer. La nuit sur place était assez insolite. Un touriste anglais, complètement saoul, avait décidé d’empêcher tout le monde de dormir. Aujourd’hui, on en rigole mais sur le moment c’était loin d’être le cas. Je n’ai senti aucune insécurité, il  faut dire que Chéri dormait dans le hamac à côté du mien, ça aide.

Parque-Tayrona-Colombie

Parque-Tayrona-Colombie

Nous avons continué notre randonnée le deuxième jour, avec pour destination cette plage magnifique.

Parque-Tayrona-Colombie

Parque-Tayrona-Colombie

Parque-Tayrona-Colombie

En outre les paysages incroyables, le grand choix d’itinéraire au sein du parc vous éviter les « allers-retours ». Vous l’aurez compris, ce parc est un passage obligatoire lors de votre voyage en Colombie.

Conseils

A maintes reprises, vous allez croiser des marchands ambulants. Les prix ne sont souvent d’ailleurs pas indiqués. Les touristes sont une aubaine pour ces marchands, pensez-y. Vous pouvez aussi faire une partie de la randonnée à cheval. Pour moi, cette option était impensable. Ces animaux ne sont considérés que comme un pur produit touristique. Des heures en plein soleil, avec peu – voire pas- d’eau et très amaigris. Ce commerce m’a profondément choqué et attristé. S’il vous plait, réfléchissez et boycottez ce type d’attraction.

Tayrona-Colombie

Indispensables pour deux jours et une nuit sur place

 

  • De l’eau en conséquence, il est difficile de trouver des fontaines une fois dans le parc ainsi que des en-cas.
  • De l’anti-moustique. Pensez à en remettre fréquemment, notamment après les baignades. J’ai fait l’impasse la dessus, et je l’ai amèrement regretté les jours suivants tant mes jambes étaient couvertes de boutons.
  • Des chaussures de marche, ou des baskets car vous allez marcher énormément
  • Un essuie,  un maillot de bain et de la crème solaire :  je dois vraiment expliquer pourquoi

Un sac de couchage et un cadenas pour votre sac à dos, on est jamais trop prudent.

Parque-Tayrona-Colombia

 

J’espère, de tout cœur, que cet article vous a plu. Ce voyage a été un mélange de sentiments et d’émotions qu’il est parfois difficile de partager à l’écrit. J’en profite pour rappeler que derrière ces articles, nous sommes deux. En effet, même si j’écris et gère le blog seule, beaucoup de photos sont prises par Chéri. Il est aussi là pour relire les articles et m’inspirer pour les prochains. « JoyOutside » est, finalement, un beau travail d’équipe.

Vous vous êtes déjà rendus en Colombie? C’est un projet ? Comment avez-vous trouvé Tayrona et Santa Marta ?

2 comments

  1. Je n’ai jamais eu l’occasion d’aller en Colombie ! Ni même l’Amérique du Sud d’ailleurs… J’ai cette image de Che Guevarra parcourant l’Amérique du Sud en moto, et j’ai l’impression que je ressentirai une frustration en n’allant que dans un pays à la fois ! Tes photos sont magnifiques en tout cas, merci de nous faire voyager au travers 🙂

    1. Merci pour ton gentil retour ! :).

      J’ai été « frustrée » aussi. Je voulais visiter tous le continent en une fois, cependant j’en garde un souvenir magnifique et j’ai hâte d’y retourner ! 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *